Gennes-Val-de-Loire. Le Débat attendu n’a pas eu lieu !

A l’initiative, du groupe de la minorité municipale de Gennes-Val-de-Loire "Notre Diversité Notre Identité" (1), un débat de politique général a eu lieu lors du conseil municipal le lundi 19 décembre 2022. Le communiqué du groupe, mené par Isabelle Devaux.

« Lors du dernier conseil municipal, nous avons demandé comme la loi nous l’y autorise, un débat en conseil municipal. Fixé pour ce lundi soir, nous espérions sortir de ce conseil avec un vrai débat et surtout en obtenant des réponses pour les habitants de Gennes Val de Loire.

Nous avons participé à deux heures de débat qui n’en était pas un. Les conseillers de la majorité se sont servis de cet échange pour régler leurs comptes, quelle que soit la manière, en oubliant l’essence fondamentale d’un débat : échanger et informer.
Les spectateurs présents sont sortis dépités du spectacle joué par la majorité municipale et de la Maire de Gennes, Nicole Moisy.

En effet, nous précisons seulement Gennes car c’est ce qu’il ressort également. A la question posée des trois dossiers prioritaire de leur mandature, la réponse a été exclusivement sur Gennes : s’occuper de l’aménagement du bourg de Gennes, les Fiefs Vaslins et la piscine. Visiblement la majorité municipale a oublié que notre commune nouvelle était le fruit de l’union des communes suivantes : Les Rosiers-sur-Loire, Chênehutte-Trèves-Cunault, Gennes, Grézillé, Saint Georges-des-Septs-Voies, Saint-Martin-de-la-Place et de le Thoureil.

Dommage de ne toujours pas s’en rendre compte après avoir été élu…

Ce débat a été l’occasion d’une prise de conscience : nous avons une majorité municipale sans cohésion ni collectif !
Notre groupe a découvert lors de ce débat les arguments des différents adjoints, mais nous n’étions visiblement pas les seuls surpris. En effet, Nicole Moisy avait l’air tout aussi étonné. A tel point que ce n’est même pas elle qui a ni introduit, ni conclu, ce débat.

Bref, malgré tout cela, nous réitérons notre volonté de travailler dans l’intérêt général de la commune avec toujours en ligne de mire, faciliter la vie des habitants de Gennes-Val-de-Loire. »

(1) Relire notre article du 15/12/2022

Commentaires 12

  1. Anonyme says:

    Un exposé par la majorité des actions menées par eux, Madame Moisy le nez dans ses papiers semblant indifférente à ce qui se disait…choquant, des décisions reflétant visiblement les combats personnels de certains,…rien de bien encourageant pour le spectateur qui n’est pas dans les petits secrets. Visiblement un manque de communication, de cohésion, de volonté d’agir ensemble…tout cela n’inspire pas confiance.

    Répondre moderated
  2. sablons49 says:

    On se croirait dans une cour d’école,
    avec une opposition revancharde qui devrait savoir que jusqu’à la fin du mandat de l’équipe actuelle : faudra faire l’urbi…

    Répondre moderated
    • Rerebellrre r says:

      Quand je lis ce commentaire, je doute fortement de la volonté de travailler main dans la main comme cela a été évoqué en conseil…on se demande qui est revanchard.
      Être un élu ne donne pas carte blanche, l’intérêt commun devrait primer, et on pourrait attendre d’adultes autre chose que ces querelles puériles qui n’ont rien de constructif.

      Répondre moderated
  3. Bourgeais says:

    La maire actuel n’est pas légitime elle à été élu sur des mensonges et des magouilles..pas étonnant du résultat…

    Répondre moderated
  4. Perplexe says:

    Arroseur arrosé, Isabelle Devaux, née de la Guillonniere, et son fidèle acolyte Benoît Saulnier, expert en bons coups immobiliers(Carahutta, prieuré de Cunault etc
    …),ont la mémoire courte.A t’on consulté les habitants de Saint Martin quand Isabelle Devaux a pris la décision de fusionner Saint Martin et Gennes contre toute logique d’un aménagement rationnel du territoire.

    Répondre moderated
  5. Hubert says:

    Là où il y a Gennes, y a pas de plaisir !
    C’est ce que peuvent penser les électeurs de Gennes-Val-de-Loire hors agglomération de Gennes, car les projets de mandat indiqués lors du débat ne concernent que Gennes. A quand un vrai débat entre Nicole Moisy et Isabelle Devaux ? L’emporter de 100 voix donne une légitimité démocratique certes, mais ne justifie pas l’absence de vues à long terme pour fédérer une commune nouvelle forcément disparate.

    Répondre moderated
  6. Hubert says:

    Entre le crocodile Mortier au nord et le crocodile Lamy au sud, Mme Devaux a choisi le second, celui-ci l’a mordue, dissimulé derrière Mme Moisy. Mais c’est l’intérêt des deux rives de la Loire de travailler ensemble… et d’éliminer les crocodiles.

    Répondre moderated
  7. Pat49400 says:

    Avec Isabelle Devaux, Gennes Val de Loire avait un Avenir…ici et maintenant, sans,Elle cela est plutôt morne

    Répondre moderated
  8. Hubert says:

    C’est hélas le risque de la démocratie, l’annulation de son élection pour un vice de forme insignifiant trouvé par l’avocat de B. Lamy, mais elle a du punch et l’équipe Moisy a du souci à se faire !

    Répondre moderated
  9. Plouf says:

    Si les intentions de coopération de madame Devaux étaient sincères, pourquoi avoir refusé les 4 postes de maires délégués (sur 7!) proposés en tout début de mandat?
    Madame Devaux a de l’ambition, pour elle avant tout.
    J’y étais. Certes la présentation de la majorité était longue et a surement coupé l’herbe sous le pied de madame Devaux qui avait peu de cartouches ensuite.
    La séance n’a pas été écourtée, la minorité pouvait continuer: ils n’avaient plus rien à dire.

    Répondre moderated
  10. Plouf 2 says:

    Madame Devaux fait de la com’, tente des coups d’éclats, ça ne marche pas à tous les coups.
    Sans elle St Martin ferait surement partie de Saumur, où elle aurait eu moins de place pour exister et faire carrière en politique (conseillère départementale).
    Aujourd’hui, on se retrouve avec une aberration territoriale, impossible à administrée de St Martin à Grézillé.
    Echec des communes nouvelles, renforcée par l’arrivisme de madame.

    Répondre moderated
  11. Robert says:

    Ambition chez Mme Devaux, pourquoi pas ? À mon avis Mme Moisy en manque terriblement et c’est dommage sinon pour Gennes, du moins pour les autres villages.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?