Législatives 2022. Charles-Henri Jamin : « Une députée qui dit ici l’inverse de ce qu’elle soutient à Paris »

Candidats aux élections législatives 2022 sur la quatrième circonscription, Charles-Henri-Jamin a souhaité réagir à la tribune libre de Laetitia Saint-Paul (députée sortante candidate à sa succession), publiée le 30 mai dernier sur le Kiosque. « Peut-on faire confiance à une députée qui dit ici l’inverse de ce qu’elle soutient à Paris ? », questionne-t-il. Sa tribune libre.

« La députée sortante de la 4ème circonscription de Maine-et-Loire s’engage à nouveau sous les couleurs de Renaissance (ex-LREM). Dans le cadre des élections législatives, elle a écrit une tribune diffusée dans Saumur Kiosque le 30 mai où elle développe les éléments qui ont motivé son engagement en politique. Il me paraît utile pour la démocratie et la vérité de réagir à ce texte dont le fond contredit très largement ses choix législatifs et les décisions prises par son mentor Emmanuel Macron tout au long du quinquennat. Ainsi, a-t-elle voulu mettre l’accent dans un premier temps sur son amour de la patrie, sur sa culture, son terroir, son patrimoine naturel et historique… bref sur la civilisation à laquelle nous appartenons et à laquelle elle semble authentiquement attachée. Comment ne pas s’étonner pourtant de son soutien à un président de la République qui a osé déclarer en 2017 que la culture française n’existait pas*.

L’Histoire du peuple français à travers les âges est celle d’un peuple exploitant ses talents et s’épanouissant par l’exercice de ses libertés. Toutes les fois où ces libertés ont été bafouées, la parlementaire « marcheuse » le rappelle : « toujours des Hommes se sont levés pour relever la patrie ». Rien n’est plus vrai. Pourtant, depuis cinq ans, toutes les fois où ces libertés ont été bafouées par le truchement de lois liberticides (liberté de culte, de se réunir, de manifester, de travailler, d’éduquer nos enfants, de circuler, de prescrire, de penser, de s’exprimer, ou de s’associer), ceux qui se sont levés n’appartenaient pas à la majorité présidentielle, celle-ci préférant, de loin, appuyer servilement les dérives du gouvernement. Non, ceux qui se sont levés pour défendre les libertés appartenaient à ceux qu’Emmanuel Macron a accusé d’être des « gaulois réfractaires »**. Nous avons été perpétuellement considérés comme des adversaires contre lesquels tous les coups étaient permis : insultes, répressions, mensonges, exclusion, pour ne citer que ceux-ci. Pendant ce temps, Madame Saint-Paul siégeait à l’Assemblée nationale : qu’y a-t-elle fait pendant cinq ans ?

Il est donc étonnant de la voir déclarer son attachement à un « idéal d’équilibre entre liberté et égalité » alors qu’elle a soutenu, par son étiquette politique et par son vote (ou son non-vote) au Parlement, la plupart des dérives autoritaires d’Emmanuel Macron. Elle évoque l’équilibre de notre régime politique reposant sur l’aspect à la fois parlementaire et présidentiel. A-t-elle là encore oublié comment le président de la République s’est de plus en plus autorisé à diriger le pays en s’affranchissant dès qu’il le souhaitait des parlementaires par le biais d’ordonnances avalisées par un Conseil Constitutionnel aux ordres ?

Enfin, elle évoque le triptyque de notre devise nationale auquel elle ajoute la laïcité, avant de déclarer que « l’engagement doit servir ces valeurs qui sont notre patrie véritable ». Pourtant, notre patrie n’est pas un ensemble de valeurs abstraites, aussi belles soient-elles. Le mot patrie vient du latin patria qui signifie la « terre des pères ». Voilà qui est bien plus concret. Cette terre que la députée a par exemple laissé défigurer en refusant de modérer l’implantation d’éoliennes dont souffre affreusement notre sud-Anjou et Saumurois, « machines » dont on connaît le bilan écologique et sanitaire catastrophique. Ainsi, les habitants de la circonscription, à l’instar des associations locales anti-parc éolien industriel à qui elle avait pourtant promis de voter en faveur d’un amendement donnant aux maires un droit de veto à leur implantation alors qu’elle s’est dans les faits abstenue, sont en droit d’attendre de sa part qu’elle fasse preuve d’un minimum de cohérence et de courage politique.

Pour conclure… Face à l’approche technocratique et déracinée de la politique menée par Emmanuel Macron à laquelle elle a, quoiqu’elle en dise, apporté son total soutien, je m’engage pour que soient restaurés dans notre Pays la confiance, la liberté, et le respect. C’est ce que je défends pour les législatives et que je compte mettre en œuvre si les électeurs de cette circonscription du sud de l’Anjou et du Saumurois me font l’honneur de me choisir comme député de Maine-et-Loire. »

La tribune en question de Laetitia Saint-Paul : https://www.le-kiosque.org/legislatives-2022-tribune-libre-de-laetitia-saint-paul/

* https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/02/06/31001-20170206ARTFIG00209-emmanuel-macron-et-le-reniement-de-la-culture-francaise.php

** https://www.lepoint.fr/politique/macron-les-francais-gaulois-refractaires-au-changement-29-08-2018-2246845_20.php

Commentaires 21

  1. Merci says:

    Merci de dire ici ce que tant de personnes crient sans être entendus.

    Répondre Modérer
  2. Francis+Prior says:

    M Jamin, l’emphase est mauvaise conseillère. Je ne vois pas la liberté en danger dans mon pays, je vois des gens qui manifestent sans cesse, qui s’expriment sans retenue pas même celle de la civilité. Je me permets de vous rappeler que le latin est la langue des romains qui dès le III siècle avant JC n’avaient plus vraiment de patrie géographique mais la portaient leur patrie aux quatre coins du monde par leur langue, leur littérature, leurs mœurs

    Répondre Modérer
    • MCtr says:

      …. disons que nous avons une perception du danger que vous n’avez pas.

      Répondre Modérer
    • Stanislas says:

      Monsieur Francis Prior

      La liberté de de circuler dans notre pays en toute sécurité ne serait elle pas une des conditions de la liberté ?
      Si vous pensez que cette liberté n’est pas en danger dans notre pays, n’hésitez pas à resider quelques mois en Seine Saint Denis
      ( Saint déni ) et vous pourrez ensuite nous faire part de vos connaissances en la matière.
      Bien cordialement

      Bravo à Monsieur Jamin pour cette mise au point.

      Répondre Modérer
  3. MCtr says:

    Mme Saint-Paul est à l’Armée ce que Rantanplan est aux valeureux Saint Bernard de nos montagnes…. et à la politique, ce que Loana est à la culture. Bref, avec l’air qu’elle brasse, nul besoin d’éoliennes : elle pourrait éclairer le Maine et Loire jusqu’à l’an 3000. 😊

    Répondre Modérer
  4. Stanislas says:

    Monsieur Francis Prior

    Allez donc vérifier la liberté de libre circulation à Saint-Denis .
    Vous pourrez ensuite nous abreuver de votre Saint déni concernant les dangers qui menacent notre pays.
    Bien cordialement.

    Merci à Monsieur Jamin

    Répondre Modérer
  5. LEGER says:

    Comment peut t’on faire confiance à un personnage qui a changé de partis politique 3 fois dans sa vie .jean-Marie

    Répondre Modérer
  6. Florentais says:

    Bonsoir. 120 services d urgence hospitalier en France aujourd’hui en demi service.

    Tout va bien ici tout va bien
    Orelsan

    Répondre Modérer
  7. Florentais says:

    Re bonsoir. Ils sont où les courriers des français et des gilets jaunes. Sarkozy nous avait promis la proportionnelle suite au front républicain avec Chirac. On attends toujours.
    Mais qui ne veut pas de la proportionnelle ???

    Répondre Modérer
  8. Bourgeais says:

    Jamin la girouette de la politique …comment peut il encore donner des leçons lui qui a si bien profiter du système..honteux….

    Répondre Modérer
  9. Piva says:

    Vous avez raison LEGER comment faire confiance à une personne qui change tous le temp de Partis Politique, pour ma part je ne voterai pas pour lui.

    Répondre Modérer
  10. Mimi says:

    Ce n’est même plus une question de liberté de circuler etc…nous sommes en mode « survie » au quotidien, que ce soit notre sécurité ( à Saumur, nous sommes très loin de la réalité), nos fin de mois, l’avenir de nos enfants et de ces belles valeurs qui ont fait la France…une vraie de construction est en marche ( oups! Pas fait exprès!) et si nous ne réagissons pas rapidement, nous serons sur la paille et à sec!
    Alors, allez voter!

    Répondre Modérer
  11. Francis+Prior says:

    Je voyage beaucoup en France chaque semaine et même en Seine Saint-Denis je le fais sans encombre. La liberté est bien garantie trop de peuples en manquent. Respectez les

    Répondre Modérer
  12. Francois says:

    Je ne comprends pas comment on peut être un vieux briscard en politique et dire autant d’âneries et de mensonges. Au mieux de l’incompétence, au pire de la malhonnêteté

    Répondre Modérer
  13. Francis+Prior says:

    Toujours des jérémiades mais regardez partout dans le monde et vous serez heureux et fiers d’être français. Que faisons nous pour ça aille mieux. Combien d’entre nous travaillent ou font travailler au black, combien oublient de déclarer les revenus des locations de meublés, de ventes directes, combien prétendent être familles monoparentales alors qu’il n’en est rien., combien d’arrêts maladie de complaisance. Cessons d’être des victimes, relevons les défis

    Répondre Modérer
  14. Louise says:

    Et le « quoi qu’il en coûte » ? Vous l’avez déjà oublié ? Tout le pays a bénéficier de la meilleure protection possible pour maintenir les ressources de chacun et notre capacité économique. M Jamin, votre réthorique est malhonnête.

    Répondre Modérer
  15. @f.prior says:

    A force d’être aveuglé par la pseudo naïveté de la macronie, vous vous refusez de voir la réalité certes bien dissimulée des gouvernants actuels mais le réalité quand même. Et vos multiples posts montrent que vous êtes déstabilisé, comme votre deputé, par la contradiction de la réalité

    Répondre Modérer
  16. a says:

    Je ne suis ni aveuglé ni déstabilisé mais las, très las de ceux qui geignent sans cesse. Alors que notre pays est un des plus aimables à vivre au monde on est toujours grincheux, on se dit en dictature, presqu’affamés , en pleine insécurité. Regardez ailleurs juste un peu, pas longtemps. Je vis dans le monde réel et je sais que ce n’est pas noël tous les jours, que personne n’a de baguette magique

    Répondre Modérer
  17. Pierrot DESPINS says:

    Souvenir d un weekend a Saint Denis ou résidait mon beau père le lendemain matin j ai retrouvé ma voiture complètement dépouillée les appartements pour les anciens était avec des grilles au fenêtres jusqu au 2é étage c’était super

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !