Législatives 2022 en Saumurois : les réactions des candidates

Ce 19 juin, les saumurois de la 3è et 4è circonscriptions de Maine-et-Loire, Saumur-Nord et Saumur-Sud, ont reconduit les deux députés sortantes, la LR Anne-Laure Blin et la députée de la majorité gouvernementale, Laetitia Saint Paul. Face à elles deux candidates de la NUPES, Véronique Roudevitch et Caroline Rabault, qui ont toutefois réalisé de beau scores (1). Les réactions.

Laetitia Saint-Paul, députée sortante réélue (majorité gouvernementale) sur la 4è circonscription (Saumur-Sud) qui a obtenu 19 913 voix (60.33%)  : « C’est en effet un beau score et cela démontre bien la confiance mutuelle entre les électeurs et moi. Cela affirme mon enracinement dans cette terre d’élection que j’affectionne beaucoup. Cela couronne la façon dont j’ai mené mon mandat, de façon collective et avec le soutien que je porte aux élus locaux, en tant qu’élue locale et nationale.
Au plan national, tout le monde sait que je n’ai jamais été une passionnée du vote à la proportionnel. Nous avons donc aujourd’hui un hémicycle représentatif de la pensée populaire et il vaut mieux que le débat se fasse dans l’hémicycle plutôt que dans la rue. Cela m’agace profondément d’entendre certains « analystes » parler de dissolution prochaine. Les élus, tous les élus ont envie de servir et j’espère que nous pourrons travailler en bonne intelligence. Notre élection nous donne une légitimité du peuple souverain, point barre. »

Caroline Rabault, (NUPES) candidate sur la 4è circonscription (Saumur-Sud) qui a obtenu 13 093 voix (39.67%) : « Je suis plutôt satisfaite de ce score et déjà d’avoir été présente au 2è tour, ce fut une jolie surprise. On a confirmé la dynamique engagée par la NUPES et on est allé chercher des abstentionistes, grâce à un travail collectif de toutes les composantes de la NUPES.
A niveau national, je souhaite que la NUPES reste soudée afin de porter nos 650 propositions communes. Ce programme tient la route, on est désormais force de propositions et on va travailler pour les prochaines échéances. » Concernant une éventuelle dissolution de l’Assemblée ? « J’avoue ne pas avoir beaucoup dormi cette nuit, j’attends d’analyser plus en profondeur. Quoiqu’il en soit, cela va être compliqué pour le Président de gouverner. »

Anne-Laure Blin (LR), réélue dans la 3e circonscription (Saumur-Nord) avec 19 020 voix (60.65%) :  « Jean-Pierre Beaudoin, mon suppléant, et moi-même sommes reconnaissants de la grande confiance accordée hier soir. Avec 60,65% des voix, ce résultat démontre combien l’engagement sans faille, la sincérité des convictions et la proximité priment. Dans un climat national morose, nous sommes tous les deux résolus à poursuivre le travail entamé pour porter la voix de notre territoire à l’Assemblée nationale. Je continuerai cette nécessaire proximité avec mes permanences mobiles dans nos villages et surtout j’accompagnerai toujours ceux qui en ont besoin. À tous, je veux redire que la porte du député est toujours ouverte et que je recevrai tous ceux qui le souhaitent. Classée parmi les députés d’opposition les plus actifs à l’Assemblée lors de la dernière législature en 18 mois de mandat, cette réélection m’honore et me conforte à la fois dans mon engagement de terrain mais aussi dans ma détermination à être une parlementaire qui travaille les textes législatifs et formule des propositions. Dans une Assemblée sans majorité nette, où le débat retrouvera certainement enfin une place et où chaque voix comptera, je souhaite plus que jamais mettre à profit la confiance donnée pour la France »

Véronique Roudévitch (NUPES) candidate sur la 3e circonscription (Saumur Nord) a obtenu 12 342 voix (39,35%) : « Je voudrais tout d’abord remercier tous les électeurs qui ont voté pour moi ce dimanche et pour le programme de la NUPES. Ces près de 40% sont très positifs et cela représente un sacré progrès car il est souvent dit que cette circonscription est traditionnellement de droite. Une analyse étonnante puisque beaucoup d’habitants de la troisième circonscription rencontrent des difficultés financières et devraient normalement se retrouver et avoir un avantage à voter pour le programme de la NUPES. Par ailleurs, ce territoire rural est particulièrement concerné par la désertification. Il y a une perte constante des services publics et des services de proximité. Des classes ferment, les transports s’amoindrissent, la Poste est privatisée et éclatée, les services de santé ferment et ne sont pas remplacés. Mais comment attirer des professionnels médicaux sans tous les services du quotidien, des écoles pour les enfants, des transports… Le programme de la NUPES se bat pourtant contre cela. C’est un enjeu énorme dans les campagnes. Donc, même si nous avons déjà eu 40% des suffrages, c’est donc étonnant qu’il n’y en ait pas eu plus encore. Je note tout de même qu’il y a eu un report des voix des autres partis pour la NUPES. Si Les autres partis majoritaires à l’issue du premier tour des élections (notre article) avaient tous voté pour Mme Blin, elle aurait eu au moins 75% des voix. Or, cela n’a pas été le cas. Cela signifie que parmi les électeurs des autres partis, certains croient au programme de la NUPES.
Je note aussi, que les candidats sortants sont tous avantagés. En Maine-et-Loire, tous les députés sortants ont été réélus. Il faut dire que l’année parlementaire s’est terminée pour eux en février. Ils sont donc en vacances depuis ce temps-là et ils ont eu tout le loisir d’aller sur le terrain pour battre la campagne bien plus tôt. J’avais pour ma part des engagements en tant que salariée et il m’a été tout bonnement impossible de commencer ma campagne plus tôt, d’autant que nous avons reçu les nominations officielles assez tardivement. J’ai pris 4 semaines de congés pour cette campagne. Les deux premières ont été consacrées aux démarches administratives et j’ai pu aller sur le terrain seulement les deux dernières. Cela a sans doute été trop peu. Peut-être n’avons-nous pas non plus assez communiqué via les médias. Cela a été ma première campagne et je ne connais pas encore aussi bien les rouages que d’autres candidats. J’ai cependant apprécié cette campagne, aller à la rencontre des habitants, écouter leurs difficultés et leurs attentes. Les bases de cette rencontre ont été posées et nous allons continuer le travail avec les militants sur le terrain, nous allons rencontrer les acteurs locaux et les maires. Nous serons plus connus et prêts pour de prochaines élections. Pour ma part, je suis originaire de Saumur et une bonne partie de ma famille vient du Maine-et-Loire. Je vais donc très prochainement revenir m’installer en Saumurois pour continuer le travail sur le terrain et œuvrer pour la cause. Nous avons planté une petite graine et celle-ci va continuer de grandir. »

(1) les résultats des 2 circonscriptions ici et l’analyse ici

 

Commentaires 7

  1. Superdeg says:

    Toutes sastisfaites d’un résultat plus que minable, une abstention record, des bulletins blancs record, et tout le monde est content….son altesse Macron second super grand dédaigné par les gueux, s’il maintien le même cap il va avoir les abstentionnistes et tous ceux qui ne sont pas macronistes dans la rue et on risque l’insurrection, mais c’est Jupiter j’espère qu’il n’a pas piqué sa colère d’enfant gaté à la vue des résultats!

    Répondre Modérer
  2. Et c'est reparti pour un tour says:

    Les Nupes sont déjà dupés. Mélenchon reconnaît un résultat décevant pour eux. Il veut (mais venant de lui, on devrait dire il exige) que les Nupes ne fassent qu’un seul groupe à l’assemblée sans aucune discussion possible. Il veut déjà faire taire ceux qui se sont alliés à Fi. Mais les semi-alliés ne sont pas d’accord du tout. Ils veulent retrouver leur liberté. On va encore bien « s’amuser »avec eux.

    Répondre Modérer
    • La politique de l'autruche des Nupes says:

      C’est fini les élections, arrêtez de prêcher dans le désert et de diffuser des mensonges. Entre autres, Il y a eu 2000 ouvertures de Maisons France Services en ruralité depuis l’élection de LREM en 2017 etc… La méthode Quatennens a fait des petits. Il nous expliquait en 2019 que 6% c’était mieux que 23%. Et maintenant c’est repris, par Mme Roudevitch. Quand le ridicule ne tue pas…

      Répondre Modérer
  3. Vlady Boissin says:

    D ici quelques jours Macron fera une OPA chez LR et il aura sa majorité …..

    Répondre Modérer
  4. Florentais says:

    Bonsoir. belle victoire des abstentionnistes.
    Tout va bien.
    C est la catastrophe médiatique depuis 48 heures…ahahaha . Ils invitent pour faire des commentaires des chroniqueurs jugés pour détournement de fonds publics. Ça passe crème…

    Répondre Modérer
  5. FRANCIS says:

    Bravo Caroline, merci pour ce que tu as fait, merci pour ce que tu fais encore!

    Répondre Modérer
  6. Florentais says:

    Bravos mesdames. Vous avez du courage et du dévouement pour notre pays.
    Bravos.

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !