Maine-et-Loire. France Relance. Bilan de deux ans de mesures pour les associations

Depuis le début de l'année 2020, le Gouvernement a mis en place le Plan de Relance pour soutenir les entreprises et les salariés du territoire. En Maine-et-Loire, plus de 550 millions d'euros ont déjà été injectés dans le cadre de ce plan. Petit point d'étape sur les mesures mises en places à destination des associations.

A fin 2021, 72 des 100 milliards d’euros de France Relance ont été engagés. Plus précisément, 25,4 milliards l’ont été pour accélérer la transition écologique, 20,3 milliards pour le renforcement de notre compétitivité et 26,2 milliard d’euros pour soutenir la cohésion sociale et territoriale. La mise en place à compter de mars 2020 de mesures d’urgence pour protéger les entreprises et les salariés ainsi que le déploiement de France Relance depuis l’été 2020 ont permis d’atteindre les objectifs fixés au lancement de France Relance le 3 septembre 2020 : La croissance du PIB devrait atteindre 6,7% pour 2021 (selon l’INSEE et la Banque de France) ; Faire baisser dès 2021 le niveau du chômage. Or, l’emploi salarié a dépassé en France son niveau d’avant crise dès le deuxième trimestre 2021, le taux d’emploi, à 67,5 % au troisième trimestre 2021, est au plus haut depuis 1975 et le chômage des jeunes est au plus bas depuis 2008. Depuis janvier 2020, 550 millions d’euros ont été engagés en Maine-et-Loire dont 2,66 millions d’euros à destination des associations.

Les aides aux associations

Soutien aux structures d’insertion par l’activité économique : Les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) ont pour objectif de produire un impact positif sur l’emploi local. Il s’agit le plus souvent de TPE, de PME, d’associations et de coopératives qui produisent des biens, des services, mettent à disposition du personnel ou œuvrent dans le domaine du travail temporaire. Les SIAE proposent un accompagnement spécifique et individualisé à leurs salariés qui, à un moment de leur vie, ont connu des difficultés d’accès à un emploi durable. L’objectif est de les aider à résoudre leurs problématiques (de logement, de mobilité, d’endettement, de santé, etc.) et les orienter vers le marché du travail classique. Les métiers du soin, la transition numérique et la transition écologique sont trois opportunités majeures pour le secteur, pour développer de nouvelles activités et donc créer de l’emploi. Le Gouvernement a mis en place un plan de 320 millions d’euros au bénéfice de l’inclusion qui va permettre la création de 40 000 emplois supplémentaires, s’ajoutant aux plus de 180 000 existants pour les hommes et femmes accompagnés dans les quelque 5 000 entreprises sociales inclusives du pays. 54 projets ont été soutenus en Maine-et-Loire pour un montant de 1,29 millions d’euros.

Fabriques de territoires : L’appel à manifestation d’intérêt « Fabriques de Territoires » a pour objectif d’accompagner et accélérer la dynamique de développement de 360 tiers-lieux dans les territoires, en garantissant leur diversité et consolidant les projets existants. Ils seront implantés pour moitié en quartier prioritaire de la politique de la ville ou à proximité immédiate, et pour moitié hors des grands centres urbains. L’État soutient à hauteur de 75 000 à 150 000 €, sur 3 ans, les fabriques de territoire, le temps de conforter leur équilibre économique. 5 dossiers ont été validés en Maine-et-Loire pour 750 000 euros.

Soutien aux associations de lutte contre la pauvreté : Un plan exceptionnel de soutien de 100 M€ sur deux ans est déployé pour permettre de mieux répondre à des besoins sociaux en évolution rapide. Cette enveloppe est destinée à soutenir des projets structurants portés par des associations de lutte contre la pauvreté. L’appel à projets s’est articulé autour de trois axes essentiels :
– la promotion de services innovants favorisant l’accès de chacun à une réponse adaptée à sa situation ;
– la modernisation des dispositifs d’accès aux biens et services essentiels encourageant l’émancipation des personnes ;
– la modernisation/optimisation des systèmes d’information et des infrastructures des associations au service de l’accroissement de l’activité.

2610 projets ont été déposés sur tout le territoire : le nombre de candidatures déposées démontre l’intérêt que les associations ont porté à l’appel à projets. Il témoigne aussi de leur dynamisme et de leur créativité. Compte tenu du succès de ce premier appel à projets et de la qualité des projets déposés, aussi bien au niveau national que régional, le ministère des solidarités et de la santé a décidé de débloquer d’emblée la totalité de l’enveloppe dès 2021 et, à ce stade, de ne pas lancer une seconde procédure d’appel à projets, comme initialement prévu. En Maine-et-Loire, ce sont 10 dossiers qui ont été retenus pour un montant global de 620 000 euros.

Pour aller plus loin : Découvrez notre article sur le plan France Relance pour les entreprises sur ce lien.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?