Maine-et-Loire. France Relance. Bilan de deux ans de mesures pour soutenir et transformer les entreprises

Depuis le début de l'année 2020, la Gouvernement a mis en plane le Plan de Relance pour soutenir les entreprises et les salariés du territoire. En Maine-et-Loire, plus de 550 millions d'euros ont déjà été injectés dans le cadre de ce plan. Petit point d'étape sur les mesures mises en places à destination des entreprises.

A fin 2021, 72 des 100 milliards d’euros de France Relance ont été engagés. Plus précisément, 25,4 milliards l’ont été pour accélérer la transition écologique, 20,3 milliards pour le renforcement de notre compétitivité et 26,2 milliard d’euros pour soutenir la cohésion sociale et territoriale. La mise en place à compter de mars 2020 de mesures d’urgence pour protéger les entreprises et les salariés ainsi que le déploiement de France Relance depuis l’été 2020 ont permis d’atteindre les objectifs fixés au lancement de France Relance le 3 septembre 2020 : La croissance du PIB devrait atteindre 6,7% pour 2021 (selon l’INSEE et la Banque de France) ; Faire baisser dès 2021 le niveau du chômage. Or, l’emploi salarié a dépassé en France son niveau d’avant crise dès le deuxième trimestre 2021, le taux d’emploi, à 67,5 % au troisième trimestre 2021, est au plus haut depuis 1975 et le chômage des jeunes est au plus bas depuis 2008. Depuis janvier 2020, 550 millions d’euros ont été engagés en Maine-et-Loire dont 83 millions d’euros à destination des entreprises. Redonner de la compétitivité aux entreprises : tel est l’objectif. La baisse de la fiscalité, la relance de l’investissement et de la compétitivité des entreprises, le développement des TPE, le soutien aux relocalisations, toutes ces actions participent de cette volonté de redresser l’économie, et en premier lieu de soutenir notre industrie.

Les dispositifs d’aide aux entreprises

Accélération des investissements industriels dans les territoires : Cet appel à projets cible les investissements industriels d’au moins 200 000 € dans tous les secteurs, qui sont susceptibles de démarrer rapidement et ayant des retombées socio-économiques fortes pour le territoire (maintien et création d’emplois, résilience économique, perspectives d’amélioration de la compétitivité, contribution à la transition écologique, développement des solidarités).46 projets ont été lauréats de cet appel pour un montant cumulé de 14 millions d’euros.

Soutien à l’investissement dans des secteurs stratégiques pour la résilience de l’économie française : L’appel à projets national vise à soutenir des projets d’investissement industriel dans
plusieurs secteurs stratégiques, dont le nucléaire, l’aéronautique, l’automobile, pour des projets d’au moins 200 000 €, l’agro-alimentaire, la santé, l’électronique et les intrants essentiels de l’industrie (chimie, métaux, matériaux, etc.), pour des projets d’au moins 1 M€. Un cahier des charges spécifique est destiné aux télécommunications 5G. 29 projets lauréats de cet appel pour un montant de 31,8 millions d’euros.

Aide à l’investissement de transformation vers l’industrie du futur : L’Agence de services et de paiement a reçu 7 345 dossiers de demandes d’aides au niveau national, dont 15 % pour les Pays de la Loire. Au total en Maine-et-Loire, 229 dossiers seront accompagnés (31,5 M€ d’aide) pour une assiette de 110 M€ de dépenses présentées.

Tremplin pour la transition écologique des PME : L’ADEME a mis en place en 2021 un dispositif simplifié de financement pour les TPE et PME souhaitant prendre le virage de la transition écologique. Ce guichet est ciblé sur les études et investissements de France Relance dans les domaines suivants : études changement climatique ; éco-conception ; économie circulaire et gestion des déchets ; investissements de chaleur et froid renouvelable pour les bâtiments industriels. 35 dossiers ont été retenus pour un montant de 490 000 euros.

Investissements pour la filière plastique et l’incorporation de matières plastiques recyclées : Ces mesures ont comme objectif d’accompagner la réduction de l’utilisation du plastique (notamment à usage unique), de favoriser l’incorporation de plastique recyclé et d’accélérer le développement du réemploi. 6 projets retenus pour 2,24 millions d’euros d’aides.

Prêts verts & Prêts éco-énergie : Le prêt vert, d’un montant compris entre 50 et 5 000 K€, vise à déclencher la mise en transition des PME et ETI qui investissent pour améliorer leur compétitivité via
l’amélioration de la performance environnementale. Ce prêt, octroyé par Bpifrance aux conditions de marché, permet notamment de financer des investissements répondant aux enjeux de décarbonation et de relocalisation de l’industrie, de mobilité verte, ou encore de gestion des déchets. Le prêt « économies d’énergie », d’un montant compris entre 10 000 et 500 000 €, contribue au financement des projets intégrant des équipements éligibles aux opérations standardisées des Certificats d’Économies d’Énergie pour les secteurs industriel et tertiaire. En Maine-et-Loire, le montant des prêts s’élève à 630 000 euros.

Transition ago-écologique : Il s’agit d’un programme France AgriMer d’aide destiné à réduire (voire substituer) ou d’améliorer l’usage des intrants (produits phytosanitaires, effluents, fertilisants) et des dérives de produits phytopharmaceutiques au travers de l’investissement technologique permettant de rendre l’agriculture française plus moderne et compétitive. 195 projets ont été retenus pour 2,44 millions d’euros d’aides.

Pour aller plus loin : Retrouvez notre article sur le plan France Relance pour les associations sur ce lien.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?