Pays de la Loire. Aides à la rénovation énergétique : « la Région joue toujours petit bras ! »

A travers l’aide régionale aux économies d’énergie pour les particuliers (AREEP), le Conseil régional des Pays de la Loire attribue aux ménages les plus modestes une subvention pour la rénovation énergétique de leur logement*. Si la majorité LR-UDI s’est félicitée dans un communiqué des 1 173 dossiers soutenus cette année pour 4,7M€, "nous sommes loin du rythme nécessaire pour répondre aux défis énergétiques." Les élu-es du groupe L’écologie ensemble "demandent plus d’ambition à la majorité régionale pour atteindre l’objectif qu’elle s’est elle-même fixée : 1 million de logements rénovés d’ici 2050 sur son territoire, avec l’ensemble des acteurs." Le communiqué

William Aucant, conseiller régional de Loire-Atlantique : “La majorité LR-UDI renonce à une politique ambitieuse de rénovation énergétique des logements au moment même où les ligériennes et les ligériens en ont le plus besoin, face aux enjeux sociaux, économiques et climatiques. Une accélération de la politique de rénovation énergétique permet en effet de réduire nos émissions de CO2, stimuler l’emploi et l’économie locale et réduire la précarité énergétique. Or, après la division par 4 du budget des AREEP au précédent mandat, la Région se satisfait d’un service minimum, alors que la demande et les besoins sont là. La preuve, elle n’avait initialement budgété que 1000 dossiers cette année et a dû faire voter une rallonge en fin d’année. De plus, 1173 dossiers en 2022, c’est toujours deux fois moins que ce qui se faisait avant l’arrivée de la droite à la tête de la Région**. »

Elsa Richard, conseillère régionale de Maine-et-Loire : “Le schéma régional d’aménagement du territoire (SRADDET) fixe l’objectif d’au moins 1 million de logements rénovés d’ici 2050. La mobilisation de tous les acteurs, dont l’Etat et les collectivités, doit être complète ! Il faudrait que Christelle Morançais nous explique comment la Région compte prendre sa part pour atteindre cet objectif en ne mettant des moyens que pour 1200 rénovations par an pour les ménages les plus modestes, soit environ 8400 sur le mandat ! La Région doit soutenir les plus vulnérables pour les aider à baisser leurs factures de chauffage qui explosent, et mettre en place une véritable politique pour protéger celles et ceux qui souffrent du froid l’hiver et du chaud l’été. Elle n’est pas à la hauteur pour le moment. Nous avons pourtant des propositions concrètes au sein de l’Ecologie Ensemble.”

Alors que le 24 novembre marque la journée nationale contre la précarité énergétique, nous demandons à la majorité régionale de faire de cette politique une vraie priorité avec un budget revu à la hausse, l’avance complète du coût des travaux pour les foyers les plus précaires et un meilleur accompagnement des bénéficiaires et des artisans confrontés à la hausse du coût des matières premières.

*notre article par ailleurs : https://www.le-kiosque.org/pays-de-la-loire-18-me-pour-la-renovation-energetique-des-logements-des-particuliers/

**Voir le Tableau récapitulatif des montants votés chaque année au titre des AREEP et du nombre de dossiers financés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?