Pays de la Loire. Réforme des retraites : « Au nom de nos enfants », clame la présidente de Région

Dans un communiqué, la présidente de la région Pays de la Loire, Christelle Morançais assure soutenir pleinement la réforme des retraites annoncée ce mardi 10 janvier par le gouvernement. Elle estime même que celle-ci ne va pas assez loin. Son communiqué.

« Si une réforme convoque le principe de solidarité, c’est bien celle-là ! Voulons-nous oui ou non sauver un système qui postule que les actifs cotisent, non pour eux-mêmes, mais pour les retraités ? Autrement dit, voulons-nous sauver un système qui garantit la solidarité entre les générations, et qui à ce titre constitue l’un des piliers de notre Etat social ? Ne rien changer à un modèle qui repose, par définition, sur les équilibres démographiques (une retraite est financée aujourd’hui par 1.5 actif quand elle l’était par 4 actifs en 1980) revient à terme à le condamner. Qui peut le nier sérieusement ?

Et d’ailleurs, s’il y avait des reproches à faire en l’état à la réforme, c’est qu’elle ne va probablement pas assez loin : encore trop d’exceptions et d’iniquités entre le public et le privé…, mais ne mégotons pas : cette réforme, il faut la faire et le plus vite sera le mieux ! Mais sachons la défendre comme elle le mérite. Réformons, non pas au nom de je-ne-sais quel principe budgétaire – encore qu’il mérite d’être entendu – mais d’abord au nom de notre responsabilité pour l’avenir, au nom de la solidarité nationale, au nom de nos enfants ; parce que c’est de cela dont il s’agit.

Et ne nous interdisons pas de réfléchir en dehors des chemins balisés. Quand je vois les besoins de formation dans nos entreprises et le faible taux d’emploi des 60-64 ans, j’ai la conviction qu’il y a un statut nouveau à inventer, qu’il y a un sens nouveau à donner à la fin de carrière : celui de la transmission. »

Commentaires 4

  1. Pierrot Saumur says:

    Encore une qui n’a jamais rien fait de ses 10 doigts et qui se permet de nous dire qu’il faut faire des efforts et travailler plus longtemps ! Oui quand on est homme ou femme politique, assisté au quotidien, on se sent capable de travailler jusqu’à 65 ans ou plus mais il en est tout autre pour les infirmières, ouvriers, profs, artisans, manutentionnaires… qui eux triment au quotidien et sont usés par le travail après 60 ans.

    Répondre moderated
  2. Jean-Jean49 says:

    Quelle aille dire cela aux hommes politiques très âgés, qui squattent le Sénat et l’Assemblée National.

    Répondre moderated
  3. Didou49 says:

    Bravo Madame, on n’entend pas assez de voix comme la vôtre !! Bien sûr que travailler plus longtemps ne fait plaisir à personne, mais il y en a peu qui pensent à l’avenir de nos enfants comme vous dites !!!

    Répondre moderated
  4. VLADY BOISSIN says:

    Pas loin de 10000 balles par mois et cette dame qui doit être »crever » à passer des journées dans son bureau à Nantes , se permet de donner des conseils …

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?