Saumur. Covid et urgences, le directeur de l’hôpital fait le point

La situation sanitaire continue d’être tendue, même si le Saumurois semble plus épargné que les territoires voisins. 12 patients Covid sont actuellement hospitalisés à Saumur. Le directeur de l’hôpital, Jean-Paul Quillet, revient également sur la question des urgences surchargées.  

Même si les températures sont remontées, que les beaux jours ont fait leur première apparition la semaine dernière, la situation sanitaire laisse encore planer une ombre. En effet, celle-ci continue de se dégrader progressivement. Dans la région Pays de la Loire, le taux d’incidence frôle les 1 300 cas positifs pour 100 000 habitants, et il est de 1 120 dans le Maine-et-Loire. Le taux de positivité est lui aussi très élevé, avec 35%. En Saumurois, la situation semble cependant un peu plus positive. Le taux d’incidence y est de 876 et est le moins élevé du département où celui-ci dépasse souvent les 1 000 sur d’autres territoires. Au centre hospitalier de Saumur, les patients Covid sont toujours présents. « Nous avons actuellement 12 patients Covid, dont 4 qui sont arrivés hier. 6 d’entre eux sont hospitalisés pour Covid tandis que les autres ont été détectés positifs, alors qu’ils venaient pour autre chose », détaille le directeur de l’hôpital, Jean-Paul Quillet. Depuis le début de la crise sanitaire, l’hôpital saumurois dénombre 98 patients décédés du Covid, dont deux plus récemment qui étaient âgés de 92 et 82 ans.

Une maison de garde en demande de patients

Comme nous l’indiquions dans un précédent article, le directeur de l’hôpital est également revenu sur une augmentation des entrées aux urgences depuis quelques semaines. « Alors qu’en 2019 la moyenne des entrées quotidiennes était de 75, nous sommes en ce moment entre 95 et 110 entrées par jour. Cela représente une augmentation de 18%. Cela crée des tensions, car le rythme est plus intense et qu’il n’y a plus de lits disponibles, d’autant que nos locaux ne sont plus vraiment adaptés et nécessitent vraiment une restructuration. Comme nombre d’hôpitaux, nous sommes impactés par la fermeture des soins de suite dans les établissements locaux. À Longué, nous sommes déjà plus que complets. Cela nous donne donc moins de possibilités. Cholet est confronté à la même problématique. J’ai également lu dans les commentaires suite à l’article publié dans le Kiosque que des personnes éprouvaient des difficultés à obtenir un rendez-vous chez un médecin généraliste. Il est vrai que le territoire souffre d’un manque d’offre libérale. Cependant, il y a près de l’hôpital une maison de garde où les médecins souhaiteraient être plus sollicités. D’où l’intérêt de composer le 116 117 si la personne présente une pathologie qui n’est pas particulièrement urgente », explique-t-il.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Commentaires 35

  1. Précis says:

    Merci pour ces informations transparentes et précises. Et utiles.

    Répondre Modérer
  2. Jean says:

    Merci de faire savoir à nouveau que les « urgences » devraient être réservées aux véritables cas sérieux…on.constate hélas que ce n’est pas ce qui se passe dans les faits, d’où des engorgements injustifiés

    Répondre Modérer
  3. "Houston, on a un probléme"... says:

    … « J’ai également lu dans les commentaires suite à l’article publié dans le Kiosque que des personnes éprouvaient des difficultés à obtenir un rendez-vous chez un médecin généraliste. » Inquiétant de constater que le directeur de l’hôpital découvre la situation médicale de Saumur sur le Kiosque. Espérons que les diagnostiques sont bien fait par des médecins et pas piochés dans les commentaires de cette page…

    Répondre Modérer
  4. A Houston says:

    Vous interprétez. Lisez l’article dans le courrier de l’ouest la semaine dernière sur la rencontre entre 60 médecins dont la moitié libéraux organisée justement par le directeur de l’hôpital pour mieux lutter contre les désert médicaux. il y en a qui sont de ans l’action et d’autres dans les commentaires et les critiques systématiques.

    Répondre Modérer
    • @A Houston says:

      Je n’interpréte pas, je constate. La phrase de mon commentaire je l’ai « copié-collée » sur l’article du Kiosque. Si M. Quillet ne l’a pas prononcée, le Kiosque a menti et je vous laisse régler ça avec eux. Vous faites état d’une rencontre avec des dizaine de médecins, bien, et concrêtement quelles en sont les enseignements tirés? Si c’est encore une de ces réunions d’où il ne sort rien, laissez ça à Mme St Paul, elle nous en abreuve à longueur de journée…

      Répondre Modérer
  5. Boutikette says:

    Culpabiliser les gens qui ont un problème de santé ,facile mais ça ne règle pas l’insuffisance du nombre des médecins et de la dégradation continue des services hospitalier par manque de personnel soignants et d’une administration obèse.

    Répondre Modérer
  6. A boutikette says:

    Hors sujet et vous répétez comme un perroquet mais sans connaissance et analyse ce que vous entendez en boucle sur cnews . la désertification médicale est due à un manque de médecins… ou à une trop grande liberté d’installation qui fait que certains endroits ensoleillés sont surdotés alors que ce sont nos impôts qui financent les études . Peu de personnes Issues des catégories modestes dans le corps médical.

    Répondre Modérer
  7. A Houston says:

    Décidément vous êtes approximatif et uniquement dans la critique. l’article parlait de 60 médecins et non d’une dizaine. Donc vous considérez que eux aussi sont incompétents pour apporter des solutions ?.En relisant l’article SK nous voyons que vous avez isolé une phrase et ensuite interprété. Vous auriez pu intégrer la suite « Il est vrai …… ». Mais quand on a des oeillères ! Vous descendez ce qui est dit ou écrit mais vous n’emettez aucune idée concrète.

    Répondre Modérer
    • @A Houston says:

      Question approximation, je vous céde bien volontiers le titre. J’ai écrit: « … d’une rencontre avec des dizaine de médecins,… » et non « d’une dizaine »! Ensuite vous vous agitez tel un macroniste écervelé mais ne répondez pas à la question: « qu’est-il sorti de concret » de cette réunion champagne-petits fours? Si vous n’avez rien à répondre, faites appel à « Mac Kinsey », ils vont vous concocter un résumé aux petits oignons…

      Répondre Modérer
  8. A Houston says:

    Bon toujours pas la moindre petite idée de votre part.
    Ah oui au fait ! il n’y a pas que Macron ou Pécresse ou Zemmour.ou Melenchon..dans la vie. Vous avez aussi le droit de penser (?) par vous-même.

    Répondre Modérer
    • @A Houston says:

      Si plein d’idées, la première que votre directeur arrête de publier des idioties, ça nous fera des vacances et accessoirement il évitera de passer pour un gros nul. Ensuite vous conseiller de bonnes lectures afin que vous puissiez étoffer un peu vos propos, car on voit bien qu’intellectuellement vous êtes un peu court sur pattes. Les autres suggestions risquent de ne pas vous plaire… Et sinon, le compte rendu de la réunion des éminences sanitaires, ça donnait quoi?…

      Répondre Modérer
  9. Eh ben says:

    Ce Houston….il gagne à ne pas être connu !

    Répondre Modérer
  10. Encore ! Encore ! says:

    Encore ! Encore ! Ça c’est le type de conversation qui me provoque des érections, continuez, merci !

    Répondre Modérer
  11. Appel À.R.S says:

    40% d’augmentation de passages aux urgences dans le Maine et Loire ! ARs appelle à faire le 116-117. L’idiot ne serait t-il pas Houston ?

    Répondre Modérer
    • @Appel à ARS says:

      A.R.S? Ah oui, ceux qui applaudissaient systématiquement les annonces de Castex, y compris celle de ne plus boire son café debout… Et sinon, que pense l’ARS du colloque organisé par le directeur de l’hopital avec 60 sommités afin de révolutionner la médecine dans le monde?…

      Répondre Modérer
    • A Appel A.R.S says:

      « Catherine Deroche, sénatrice de Maine-et-Loire et Présidente de la commission des affaires sociales du Sénat rend son rapport sur la situation de l’hôpital et le système de santé. » J’ai bien lu les conclusions de ces travaux mais je n’ai trouvé trace nulle part du « fameux » colloque organisé par Mr Quillet, étrange non?…

      Répondre Modérer
    • 40% d'augmentation says:

      Article paru dans le CO hier: « Le nombre de Saumurois ne disposant plus d’un médecin traitant va doubler cette année pour atteindre l’équivalent de la moitié des habitants de Saumur.  » Pas besoin d’être directeur d’hopital et d’organiser des sauteries avec la crême de la médecine pour savoir que forcément une partie de ces personnes vont consulter aux urgences… Publié pour que « ceux » qui ne lisent que le Kiosque soient informés…

      Répondre Modérer
  12. Bertrand49 says:

    Moins de médecins mais toujours plus de dépassements d’honoraires…..
    lithotripsie 400 €
    cataracte 250 € par oeil….

    Répondre Modérer
  13. A Bertrand 49 says:

    Ces dépassements ne se font pas dans le public.

    Répondre Modérer
  14. question Bertrand says:

    C’est où ?

    Répondre Modérer
  15. Il se calme le monsieur says:

    y en a un qui s’excite à défoncer des portes ouvertes. Tout cela … désertification médicale…explosion des services d’urgences..venues aux urgences non urgentes… c’est depuis 20 ans. Elle dit quoi la dame Deroche dans son rapport dont les amis il faut le rappeler ont été au pouvoir longtemps (bachelot Sarko.. Bertrand) et sont aussi responsables de la situation et des conséquences actuelles.

    Répondre Modérer
  16. Plusieurs articles dans le courrier de l'ouest says:

    ces articles analysent bien la situation et l’un d’eux alerte aussi sur 40% d’augmentation de passages aux urgences du fait du Covid gastro et grippe. Et préconise aussi d’aller demander conseil au pharmacien pour une simple grippe. Il n’y a pas que les urgences comme solution. le type Houston il doit avoir un compte perso à régler avec le DG hôpital. S’est fait virer ou refus d’une augmentation ?

    Répondre Modérer
  17. vite des solutions says:

    oui les pauvres soignants aux urgences n’y sont pour rien. ils n’en peuvent plus.

    Répondre Modérer
  18. Eh oui says:

    Ce sont les urgences publiques qui devraient seules subir l’impact de la désertification médicale pendant que le privé continue à se gaver. Pas choqué ? Pas grand chose dans le rapport de la Dame Deroche pour expliquer comment améliorer l’installation des médecins libéraux dans les déserts médicaux. Donc au grand plaisir de Houston les services d’urgences vont continuer à souffrir.

    Répondre Modérer
    • @Eh oui says:

      Je n’ai pas pour habitude de me réjouir du malheur des autres. Néanmoins et dans certains cas, je ne pleure pas non plus… Je n’ai pas souvenir d’un quelconque signe de soutien aux personnes qui ont été virées comme des malpropres car elles refusaient les injections de « soit disants » vaccins. Puisqu’ils ont bien chanté les louanges du pass-nazitaire, qu’ils dansent maintenant. Allez un peu de gaieté pour finir: quillet beau, quillet beau le lavabo mais quillet laid le bidet…

      Répondre Modérer
  19. Et en silence says:

    Merci au service des urgences de souffrir en silence. Cela ne plaît pas à certains que cela soit dit .

    Répondre Modérer
  20. le président des médecins de l’hôpital de Cholet et les médecins des urgences de l’hôpital Nord deux Sèvres font un appel au civisme a la population de ne pas venir aux urgences pour simple fièvre ou bobo car hyper saturés.

    Répondre Modérer
  21. Pass nazitaire ! honte à vous d’utiliser ces termes et cette horreur historique. Poutine utilise les mêmes mots que vous pour massacrer la population ukrainienne.

    Répondre Modérer
  22. Bravo [email protected] says:

    En effet, c’est une honte et vraiment ignoble de parler ainsi. La ou le pauvre « @Ehoui » qui se plaint d’une piqûre qui sauve des vies. On pourrait en rire si cela n’était pas aussi lamentable. Il y a des millions de personnes qui aimeraient bien être soignées comme nous le sommes en France. Mais je crois que la haine et la bêtise de certains ne se soignent pas malheureusement.

    Répondre Modérer
    • @Bravo A... says:

      Votre récit est un peu confus, on ne sait plus trop à qui vous vous adressez:  » [email protected] », « @[email protected] », « @Eh oui »?… Il est aussi question d’un type qui aime les piqures, ça s’appelle un « junkie ». Sinon vous faisiez peut-être allusion à « Oui-Oui » le pantin à la tête articulée qui se balance d’avant en arrière, comme pour dire oui, dans la série d’animation ciblant un très jeune public âgé entre 2 et 3 ans. Ce qui collerait avec le niveau de votre intervention…

      Répondre Modérer
  23. @@Bravo A... says:

    C’est bien ce que je disais, la bêtise ne se soigne pas…

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?