Saumur. Les agents territoriaux appellent à une nouvelle mobilisation

Depuis le début du mois d’avril les agents de la ville de Saumur réclament plusieurs points, visant notamment des revalorisations salariales et une prime covid. Face à une réponse du maire Jackie Goulet que le syndicat Force Ouvrière estime non suffisante, il appelle à une nouvelle mobilisation lors du prochain conseil municipal le mercredi 18 mai prochain.

Le 6 avril dernier, à l’initiative de Force Ouvrière, les agents de la Ville de Saumur étaient une soixantaine réunis devant l’entrée du Conseil municipal pour interpeller leur élu (relire notre article). Devant le maire, ils ont exprimé leurs revendications qui portent avant tout sur le maintien de leur pouvoir d’achat et de la valorisation de leur mobilisation durant la crise sanitaire en demande l’octroi d’une prime covid. « Au départ, tout est parti d’une revendication pour l’octroi d’une prime covid. Cette dernière a été accordée aux agents de la communauté de l’agglomération de Saumur qui ont travaillé au contact de la population lors du premier confinement, mais refusée aux agents de la ville. Seuls ceux travaillant en EHPAD ou en Foyer logement ont pu en bénéficier, comme le prévoit la législation, mais pas les services d’accueil, du CCAS, ou de la propreté… alors qu’à l’agglo les conditions d’attribution ont été étendues à tous les agents sur le terrain. », écrivait alors Force Ouvrière dans un précédent communiqué.

FO réitère ses demandes

Ce vendredi 13 mai, le syndicat estime qu’il n’y a pas eu d’avancée significative depuis. « Depuis notre dernière mobilisation rien n’a changé et la colère gronde. Le courrier du Maire envoyé aux agents de la Ville n’apporte aucune avancée et ne répond pas à la demande de négociation du syndicat », souligne-t-il dans un communiqué. FO demande toujours une prime inflation de 200 euros pour tous, une augmentation significative de l’IFSE et ouverture immédiate de la négociation sur le CIA, une revalorisation de l’allocation principale semestrielle pour avoir l’équivalent d’un 13e mois, une augmentation de la part employeur de 20 euros sur les titres restaurant, la prise en compte du manque d’effectif dans certains services et le recrutement d’agents titulaires, l‘amélioration du déroulement des carrières, les nominations suite à concours ou examen professionnel. « Des agents été nombreux à nous signaler qu’ils n’ont pas eu la prime Covid contrairement à ce qui est indiqué dans le courrier du 21 avril envoyé par Monsieur le Maire à tous les agents ! FO demande la prime Covid pour tous les agents cités dans ce courrier. » Fo appelle les agents à manifester et à aller à la rencontre des élus à l’occasion du prochain conseil municipal le mercredi 18 mai à 17h45.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Commentaires 3

  1. Revendications pas très négociables.... says:

    Ca en fait des demandes !!!! Ils sont si malheureux que ça ?? Sont ils plus a plaindre que certains maçons, couvreurs , caissières….? Et encore bien d’autres…..

    Répondre Modérer
  2. Bertrand49 says:

    Qu’es-ce qu’ils font de leur journée, on ne les voit pas dans les rues…..
    Pourtant il y aurait bien des choses à faire…..
    Petit rappel : seulement 10 % des salariés Français sont syndiqués.

    Répondre Modérer
  3. Complément au dernier commentaire says:

    Les syndicats ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, ils sont là pour signer des accords pas toujours en adéquation avec les salariés, c’est la même chose avec le gouvernement les syndicats ne sont plus représentatifs aujourd’hui comme ils l’étaient y’a plusieurs décennies …..

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?