La chronique culture d’Anthony Bussonnais

Depuis novembre 2020, l'auteur Saumurois Anthony Bussonnais vous distille ses conseils culture en proposant une série, un film, un album, un livre, une bande dessinée, un podcast ou encore une chaine Youtube. L'idée est venue durant les périodes de confinement de proposer aux lecteurs du Kiosque des chroniques et des idées. Après plus d'un an et demi de chronique régulière, voici la dernière chronique d'Anthony qui va dorénavant se consacrer à d'autres projets dont on pourrait prochainement entendre parler et qu'on ne manquera pas de vous partager. Une nouvelle page qui se tourne pour l'auteur saumurois. A suivre !

LE HAUT DU PANIER (Netflix)

Lorsqu’un dénicheur de talents du basket en perte de vitesse repère un joueur prometteur en Espagne, il compte bien prouver qu’ils peuvent tous deux réussir dans la NBA.

Dans ce film (œuvre originale de Netflix), produit par le célèbre basketteur Lebron James, Adam Sandler joue le rôle d’un recruteur, Stanley Sugerman, pour une équipe de NBA qui cherche LA pépite. Mais quand il pense l’avoir trouvée, en la personne de Bo Cruz, tout le monde n’est pas de son avis. Une lutte s’ensuit alors pour faire reconnaître son champion en tant que tel. Après Uncut Gems (autre film Netflix), dans lequel il montrait déjà une autre facette de son talent, Adam Sandler continue de se détacher de ses rôles de comédie — stéréotypés, mais dans lesquels il excelle — pour jouer davantage dans la retenue et dans l’émotion. Son personnage, ici, d’un homme qui continue de croire en son rêve, est particulièrement attachant. L’acteur est entouré de Queen Latifah, Robert Duvall, Ben Foster, et de quelques véritables joueurs actuels et passés de NBA, pour nous entraîner dans les coulisses de la détection de talents dans ce sport, et nous faire assister à leur parcours pour passer de l’ombre à la lumière.

UNE VIE À LA BELLE ÉTOILE (Petit K)

Un peu de Gaëtan Roussel, une touche de Ben Mazué, un soupçon de Vianney, quelques gouttes de Lola Dubini, et beaucoup de singularité chez Petit K, un artiste à part entière, qui dégage beaucoup d’humilité. « Des artistes comme moi il y en a 10 000, pour percer il faut de la chance, rester lucide ». Son premier album, composé de douze titres, est une véritable ode au carpe diem. Toujours accompagné de sa guitare, le jeune Vosgien, qui avait tenté sa chance en 2016 à La Nouvelle Star et avait fait un parcours honorable, amateur de sports de glisse, nous fait prendre la vague, sa vague, et nous entraîne dans son sillon, solaire et jovial. Les mots justes sont lâchés En avalanche, il n’y a qu’à Se laisser porter, écouter, chanter, s’ambiancer, tout va Pour le mieux. On se sent léger, on Vole. L’éternel optimiste cultive le bonheur de l’instant, mesure sa chance, et nous explique Le comment du pourquoi, et Sur quel pied danser. Au gré des mélodies bien senties, plongés dans son agréable univers, on ne souhaite plus remonter À la surface. On prie Juste pour que ça dure, sans Point du chute. Petit K fait « sourire [nos] cœurs et vibrer [nos] tympans », et s’il n’est pas encore connu du grand public, il ne fait aucun doute que ça ne saurait tarder, pour le bien de tous.

JE SERAI LÀ (L’Homme Étoilé – Calmann-Lévy Graphic)

 » Le jour où j’ai découvert les soins palliatifs, j’ai su que je ne voudrais et ne pourrais plus faire que ça. » En remontant le fil de ses souvenirs professionnels et personnels, l’Homme étoilé raconte la naissance de sa vocation de soignant.

Ce nouvel opus bouleversant confirme son talent et sa profonde humanité : il achève de nous convaincre qu’on peut aussi soigner avec ses mots et sa présence. Un roman graphique au trait simple, léger, centré sur les visages et leurs expressions, parfaitement retranscrites, illustrant à merveille tout l’humanisme et toute l’humanité dépeints dans les textes. L’Homme Étoilé nous décrit comme il a senti naître en lui sa vocation pour être plus qu’un soignant, un véritable accompagnant, par sa capacité à écouter, par sa patience. À travers son parcours personnel, c’est tout un pan du personnel de santé qui est mis à l’honneur dans ce magnifique ouvrage. Malgré les destins tristes des patients évoqués, beaucoup de tendresse, de chaleur et d’espoir s’en dégagent et nous envahissent. Une très belle lecture.

LE CONSEIL BONUS : QUI EST L’IMPOSTEUR ? Squeezie reçoit Mister V et Jonathan Cohen pour démasquer des intrus, et c’est drôlissime. https://www.youtube.com/watch?v=QrqVKAPHZjM

A propos d’Anthony Bussonnais : Anthony a grandi et vit toujours dans le Saumurois. Depuis tout petit, il cultive une relation privilégiée avec l’écriture. En 2015, alors que depuis quelques temps déjà trotte dans sa tête l’idée, il entame l’écriture de son premier roman, Un mal pour un mal. En Septembre 2017, il publie un recueil de ses textes, jusque-là inexploités, intitulé Un peu de moi. Entre humeurs, pensées et réflexions, il traite de thèmes divers. Le 6 Octobre 2018, Anthony publie son second roman, Chasse 160618 un nouveau thriller au suspense haletant. Septembre 2019, Chasse 160618 remporte le prix Les talents de demain, décerné par Kobo by Fnac en partenariat avec les éditions Préludes et Babelio. Son livre est alors réédité (Préludes Noir) sous le titre Un samedi soir entre amis.

Les chroniques précédentes– Retrouvez toutes les chroniques de la saison dernière ici.
– Chronique du 08/09/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=6400…
– Chronique du 22/09/2021 : https://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=642…
– Chronique du 06/10/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=6451…
– Chronique du 20/10/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7160…

– Chronique du 3/11/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7186…
Chronique du 17/11/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7210…
– Chronique du 01/12/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7240…
– Chronique du 15/12/2021 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7265…
– Chronique du 05/01/2022 : http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=7287…
– Chronique du 19/01/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais/
– Chronique du 02/02/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-2/

– Chronique du 16/02/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-3/
– Chronique du 02/03/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-4/
– Chronique du 16/03/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-5/

Chronique du 29/03/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-6/
– Chronique du 13/04/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-7/
– Chronique du 27/04/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-8/

– Chronique du 11/05/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-9/
– Chronique du 24/05/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-10/
– Chronique du 8/06/2022 : https://www.le-kiosque.org/la-chronique-culture-danthony-bussonnais-11/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !