Saumur. Passe d’armes sur la sécurité au conseil municipal

À l’occasion du débat sur les orientations budgétaires en conseil municipal de Saumur, un échange musclé s’est tenu entre le maire Jackie Goulet et l’élu de la minorité Bertrand Chandouineau sur la sécurité dans la ville.

Ce mercredi 9 novembre, les élus de la ville de Saumur se sont prêtés à l’exercice du débat sur les orientations budgétaires en conseil municipal. Le maire de Saumur en amont de la présentation de celles-ci a tenu à inscrire les grandes lignes de son budget dans un contexte national et international entre guerre en Ukraine, inflation, crise énergétique et environnementale. Un contexte qui n’a pas manqué de faire réagir Bertrand Chandouineau, élu de la minorité. « Je m’interroge sur ce contexte économique en amorce des orientations budgétaire et me demande qui a écrit ses lignes. Plusieurs problématiques y sont évoquées : inflation, transition énergétique, guerre… Mais le problème de la violence et de l’insécurité générale n’y est pas évoqué. Or quand on ne parle pas des problèmes, on n’a pas besoin de parler et d’avancer des solutions », souligne-t-il. Et d’ajouter pour alimenter son propos : « Les Saumurois qui vivent dans le centre-ville de Saumur s’inquiètent de la petite délinquance. Avec notamment des regroupements qui ne favorisent pas la sérénité. Certes vous avez pris un arrêté interdisant la vente d’alcool la nuit, mais je ne suis pas certain que cela ait un impact puisque l’on peut en acheter avant (N.D.L.R relire notre article). Un autre arrêté interdit les consommations d’alcool et les regroupements nocturnes. Or la police municipale ne travaille pas la nuit, me semble-t-il, et la police nationale a autre chose à faire. Je ne suis donc pas certain de leur efficacité et ce rapport me semble incomplet. »

La réponse du maire, Jackie Goulet

« Je suis étonné par vos propos, monsieur Chandouineau, d’autant que je vous sais fin politique et intelligent. Or, je note dans vos propos une incohérence totale et un manque de travail du sujet visiblement. En effet, il y a une baisse de la délinquance sur les crimes et délits sur la ville de Saumur. Selon un classement effectué par le Figaro, que vous lisez probablement plus que moi, avec l’appui des chiffres du Ministère de l’Intérieur, Saumur est dans les 400 villes où la délinquance est la moins forte et nous avons gagné 105 places. Qu’il y ait un sentiment d’insécurité cela est indiscutable. Nous avons une population vieillissante et avons d’ailleurs été classés dans les 12 villes les plus accueillantes pour les personnes âgées (N.D.L.R notre article), cela explique donc ce sentiment d’insécurité. Mais dans les faits, la délinquance est en nette diminution. Enfin, je vous précise que le DOB est écrit par nos soins en prenant les éléments que l’on peut trouver. »

Commentaires 7

  1. C'est bien simple says:

    Le maire de Saumur élude toujours la question de la sécurité. Il en parle au minimum. Les jeunes aussi, craignent la délinquance et quand bien même, il n’y aurait que des personnes âgées, ce ne serait donc pas à prendre en considération?

    Répondre moderated
  2. Florentais says:

    Bonsoir. Puisque je vous dis que ce n est que des sentiments……
    On disait la même chose à Nantes à l epoque de jean marc Ayrault.
    Il est où jean marc Marc maintenant…
    Demain il sera où monsieur Goulet

    Répondre moderated
  3. Florentais says:

    Re bonsoir. Quand je vois l absence de certaines couches de population dans la participation des manifestations local de saumur je m interroge…
    Je pense que c est mal sain mais peut-être que je me trompe…..
    Bonne soirée

    Répondre moderated
  4. Superdeg says:

    Est-ce que de se faire insulter ou se faire agresser verbalement est une incivilité?

    Répondre moderated
  5. FG says:

    Les personnes âgées n’ont pas un « sentiment » d’insécurité. Mais, souvent seules, elles se savent plus vulnérables. Piétons résolus, elles affrontent trottinettes et vélos provocateurs sur les trottoirs, autos ne respectant pas les limitations de vitesse dans les ruelles sans trottoir, au sol très inégal. L’extinction des lumières à 21h- qui leur interdit une vie sociale le soir- encouragent incivilités et délits, aux alentours du « cœur de ville » éclairé jusqu’à 23h.

    Répondre moderated
  6. Florentais says:

    Bonsoir. Y a 15 ans environ y avait le débat de l utilité des caméras. Depuis il y n a plus de débat. La triste criminelle de lola a été arrêté grâce aux caméras. Bref aujourd’hui on discute de sentiments d insécurité dans 15 ans on en rediscute ???

    Répondre moderated
  7. allo le 17 says:

    Que dire, entre le dealers au chemin vert et surement à d’autres endroits de Saumur, les vols… la police nationale qui refuse les dépôts de plainte et renvoyant sur la gendarmerie. Marre de cette guéguerre police-gendarmerie. Pourtant l’article 15-3 du Code de Procédure Pénal est bien précis, mais c’est à se demander si les policiers Saumurois sont au service des bandits, voleurs, agresseurs ou au service des victimes.
    Une remise à niveau doit être fait rapidement…..

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?